Symptômes d'hypothyroïdie | Traitement de l'hypothyroïdie - Médicaments

Traitement d'hypothyroïdie

Le traitement d'hypothyroïdie est réalisé grâce à la lévothyroxine,

une forme synthétique de l'hormone thyroïdienne T4.

Parfois, le traitement d’hypothyroïdie se fait avec une combinaison de T4 et de T3, mais il est difficile de savoir quels patients bénéficieront de ce traitement combiné. Il doit être évité chez les femmes enceintes ou qui prévoient une grossesse.

La thyroïde de porc déshydratée (séchée) est également disponible pour le traitement de l'hypothyroïdie - et jusque dans les années 1950 était la seule option de traitement de l'hypothyroïdie. Il est prescrit à de rares occasions aujourd'hui.

Les patients présentant une hypothyroïdie évidente (taux de TSH supérieurs à 10 mUI / L) doivent être traités. Par ailleurs, les patients atteints d'hypothyroïdie sous-clinique peuvent ne pas nécessiter de traitement par la lévothyroxine. Que vous soyez traité ou non dépend d'un certain nombre de facteurs, tels que:

  • Vos symptômes et leur gravité
  • Si vous avez des anticorps contre votre thyroïde

À propos de la lévothyroxine

  • Le dosage quotidien de lévothyroxine dépend de l'âge, du sexe (masculin ou féminin) et du poids.
  • D'autres facteurs peuvent influencer la quantité de lévothyroxine dont vous avez besoin, tel que certains problèmes de santé et l’utilisation d’autres médicaments.
  • La quantité idéale varie par individu et est très précise. La dose doit être adaptée à l'individu pour éviter les conséquences d'un traitement excessif ou insuffisant.
  • La lévothyroxine a peu d'effets secondaires et est généralement bien tolérée.
  • Il faut plusieurs semaines afin que la lévothyroxine s'accumule dans l'organisme et que les taux de TSH se stabilisent; les symptômes peuvent également prendre plusieurs semaines à diminuer ou disparaître.
  • Au début du traitement, il est important de contrôler régulièrement les taux de TSH (généralement toutes les 4 à 8 semaines ou plus si votre médecin l'exige) pour vous assurer que la dose est correcte et que la fonction thyroïdienne est redevenue normale.
  • Après la stabilisation des taux de TSH, un test TSH doit généralement être effectué après 6 mois, puis chaque année ou plus souvent si votre médecin le demande, car des facteurs tels que la santé, le poids et l'âge peuvent affecter le dosage.

Rester sur la même marque de lévothyroxine

En ce qui concerne les médicaments d'hyperthyroïdie, les experts recommandent aux patients de rester sur la même préparation de lévothyroxine tout au long du traitement, généralement pour le reste de leur vie.

En effet, les différentes marques peuvent être absorbées différemment par vos intestins, même à la même dose.

La quantité idéale varie par individu et est très précise, donc, les différences d’absorption pourraient entraîner un traitement excessif ou insuffisant, ce qui aurait des conséquences indésirables.

Si un changement de marque se produit, il est recommandé de vérifier les taux de TSH chez les patients, car ils peuvent avoir besoin d'ajuster leur dose de médicament hypothyroïdien jusqu'à stabilisation de leurs taux de TSH.

Risques de sur-traitement ou de sous-traitement

La quantité idéale varie par individu et est très précise. La dose doit être adaptée à l'individu pour éviter les conséquences d'un traitement excessif ou insuffisant. Essentiellement, le traitement excessif entraînera une hyperthyroïdie, tandis que le sous traitement n'élimineront pas les symptômes de l'hypothyroïdie.

De toute façon, la mauvaise dose peut avoir un effet sur:

  • La croissance et le développement
  • Fonction cardiaque
  • Santé osseuse
  • La reproduction
  • Capacité de penser
  • État émotionnel (votre humeur)
  • Digestion et autres fonctions de votre estomac et de vos intestins
  • Métabolisme du sucre et des graisses

Si votre dose de lévothyroxine est trop élevée, vous pouvez ressentir des symptômes d'hyperthyroïdie. Ceux-ci peuvent inclure:

  • Douleur thoracique ou rythme cardiaque rapide ou irrégulier
  • Irritabilité
  • Nervosité et transpiration
  • Augmentation de l'appétit
  • La diarrhée
  • Insomnie

Si vous éprouvez ces symptômes, contactez votre médecin. Il ou elle peut commander un test TSH pour déterminer si vos taux de TSH sont trop bas. Si tel est le cas, votre dose de lévothyroxine sera probablement réduite.

Haut de la page